»»»Université IBM i : Let’s break the Barriers !

Université IBM i : Let’s break the Barriers !

Retour d’expérience sur ma 1ère Université IBM i

par Olivier Bourgeois | le 28 mars 2018

universite-ibm-i

Les 16 et 17 mai derniers, à l’IBM Client Center de Paris, j’ai eu la chance de participer à la 8ème édition de la conférence annuelle dédiée à l’IBM i.

Une Université particulière pour mes grands débuts, puisqu’elle coïncidait aux 30 ans de la solution.

Au programme de ces 2 jours, quelques 56 sessions ont été organisées (autour des thématiques DevOps-Modernisation, DB2-Analytique, IA-Watson, Sécurité-GDPR, Système-Performances, Infra-HW-Stockage et Cloud), ainsi que 2 plénières, avec entre autres 3 sommités IBM Worldwide : Stefanie Chiras (Vice-Présidente des offres IBM Power Systems), Alison Butterill (Directrice des offres IBM i) et Stacy Benfield (Spécialiste des performances IBM i).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que du haut de ses 30 ans, l’IBM i peut compter sur une communauté fidèle et dynamique ! Plus de 600 participants étaient présents durant ces 2 jours, parmi lesquels une nouvelle génération issue des formations IBM Lab Services ou encore du programme IBM « Fresh Faces », une initiation visant à mettre en valeur la prochaine génération d’innovateurs IBM i.

Et ce qui m’a particulièrement frappé durant ces 2 jours, c’est que malgré l’effervescence provoquée par cette Université, on pourrait penser que ces systèmes “Legacy” vieux de 30 ans ne sont pas concernés par la digitalisation des entreprises, mais c’est tout le contraire. Ils sont, entre autres, confrontés à 2 défis majeurs :

Moderniser ces applications critiques pour répondre aux nouveaux enjeux business

Les nouveaux webservices, les interfaces web avec une UX enrichie ou les nouvelles applications mobiles doivent impérativement interagir avec les systèmes centraux.

Pour répondre à l’ampleur sans cesse croissante de ces évolutions, il est donc primordial de les moderniser, tout en maîtrisant les risques d’erreurs sur ces applications critiques qui font tourner le cœur du business de l’entreprise.

Cette transformation digitale impose donc un déploiement continu, rapide, qualitatif et agile.

Fort heureusement, des solutions de stratégies DevOps et d’automatisation de déploiement d’applications permettent de répondre à ce challenge.

Intuitives et simples d’utilisation, ces solutions permettent aux équipes de développement et d’exploitation de travailler en étroite collaboration pour répondre en douceur à des demandes de déploiement de plus en plus fréquentes.

Certaines solutions permettent également un déploiement d’applications sur de multiples plateformes, et proposent une intégration avec des outils externes tels que Git, Jenkins, JIRA et bien d’autres.

Assurer le maintien des applications et la collaboration entre générations

Pour continuer à exister, ces systèmes vont devoir s’adapter aux jeunes générations.

En effet, la grande majorité des équipes ayant évolué sur les premières générations d’IBM i sont sur le point de partir en retraite ou le sont déjà. En parallèle, la jeune génération, elle, ne connaît que les langages SQL ou Java, et elle n’imagine même pas qu’une interface classique 5250 avec un « écran vert » puisse réellement exister.

La modernisation des IBM i devient donc un enjeu stratégique pour les entreprises, afin que quelqu’un puisse continuer à maintenir le code de ces systèmes « Legacy », le plus souvent hautement critiques pour les entreprises.

Et pour cela, cette modernisation doit s’opérer à minima à 2 niveaux :

  • Celui du langage, car pour séduire cette nouvelle génération, et assurer une pérennité des compétences, il faut absolument convertir le RPGLE en Free Format RPG (très proche du .net & Java), beaucoup plus accessible.
  • Celui de l’interface, parce qu’une modernisation est nécessaire afin de les rendre “User Friendly” pour les nouveaux utilisateurs, mais aussi pour développer des applications web et mobiles sans remettre en cause l’existant. Fort heureusement, plusieurs solutions de « Screenscraping » existent, qui permettent une modernisation simple et rapide de l’interface sans rien toucher au code.

Pour poursuivre cette réflexion et trouver des solutions à ces enjeux, je vous invite à continuer votre lecture avec ce livre blanc sur la thématique DevOps for IBM i.

2018-11-29T11:06:14+00:00 Blog|