par Philippe Magne | le 12 octobre 2017

ARCAD vit ces temps-ci ce qui à coup sûr la plus grande mutation de toute son histoire. Le symbole le plus marquant de cette mutation est notre entrée officielle dans le fameux Magic Quadrant du Gartner dans la catégorie « Application Release Automation ». Quelques mauvaises langues pourront toujours faire remarquer que nous sommes placés au plus mauvais endroit, mais il est tout aussi important de souligner qu’il est extrêmement rare qu’un éditeur d’origine Française fasse parti des élus. Nous vivons cette annonce comme la reconnaissance d’Arcad comme acteur majeur dans le métier du Release Management qui est et restera toujours le coeur de notre business. Pour vous, clients et partenaires, c’est le signe que vous pouvez compter sur un partenaire technologique toujours plus solide qui vous fournira au fil des années toujours plus de qualité de service et d’innovations pour soutenir les besoins présents et futurs de votre organisation. Nous n’oublions pas que ce succès, c’est avant tout à vous que nous le devons, en particulier à ceux qui parmi vous ont adopté dès les premières heures le produit qui est la nouvelle pierre angulaire de notre offre, je parle de Drops, bien entendu.

DOT Anonymizer logo

Je ne manquerai pas non plus de souligner le succès toujours grandissant que nous avons autour de notre offre d’anonymisation des données personnelles, DOT-Anonymizer. Une offre simple à implémenter, pour un coût raisonnable et surtout entièrement multi-plateformes. Voilà de quoi répondre (pour partie, restons modeste) aux contraintes du RGPD sans se prendre la tête et sans grever son budget.

DevOps solutionCe qui fait le succès d’Arcad software aujourd’hui, c’est, et cela le restera encore pour de nombreuses années, cette expertise de la plateforme IBM i. Mais le plus important, c’est que nous avons enfin acquis la reconnaissance aussi en dehors de la plateforme et ça, ce n’était vraiment pas partie gagnée. Comment avons-nous pu en arriver là ? « Simplement » parce que dans les gènes d’Arcad sont inscrits depuis les tout débuts cette double culture et quand je parle de double culture, c’est à la fois sur le plan technologique mais aussi générationnel et géographique. C’est très difficile à orchestrer mais quand cela fonctionne, alors le résultat est forcément exceptionnel car il permet de tirer parti du meilleur des deux mondes. Désormais, nous nous adressons de plus en plus à des populations issues des systèmes ouverts, qui ont en charge de mettre en place les bonnes pratiques DevOps et qui découvrent avec plaisir que les développements IBM i peuvent également s’inscrire dans une telle stratégie. Nous nous adressons également à des clients qui n’ont pas d’IBM i dans leur infrastructure mais qui reconnaissent notre savoir-faire méthodologique dans une approche DevOps car DevOps ce n’est pas qu’une affaire d’outillage, mais aussi et surtout de process et d’hommes (au sens « humanité », bien sûr mesdames).

Coutumiers des défis technologiques, nous sommes en passe de réussir un des défis les plus ambitieux que nous ayons eu à relever : rapprocher deux mondes que tout oppose. Notre slogan « breaking barriers » n’a jamais été aussi approprié. Ce numéro de notre newsletter en est le parfait reflet. Que vous soyez issu du monde IBM i ou du monde des systèmes ouverts vous y trouverez de l’information qui vous sera utile, j’en suis persuadé. Vous faire profiter de toute cette expérience acquise, telle est l’ambition de notre newsletter.

Bonne lecture,
Philippe MAGNE

Philippe Magne

Philippe Magne

PDG Arcad Software